En 1971, alors que les femmes pouvaient enfin voter au niveau national en Suisse, le projet artistique Womanhouse prenait forme dans une maison abandonnée de Los Angeles. Considérée comme la première exposition d’art féministe, Womanhouse a été portée par les artistes Miriam Schapiro, Judy Chicago et leurs étudiantes en art : les questions féministes liées à la situation des femmes au foyer, au domestique, à l’enfermement et à la liberté étaient présentées sous forme d’installations immersives et de performances.

Cinquante ans après, pour marquer ce double anniversaire, des femmes* occupent le Manoir pour une exposition multiforme. Des étudiant·e·x·s de l’EDHEA et plusieurs artistes invité·e·x·s ont symboliquement reçu la clé de la maison du Manoir. Leurs installations se développent face aux questions féministes actuelles, en résonnance avec celles des années 1970.

Avec Chiara Bertin, Collectif La Bûche, Maëlle Cornut, Cécile Giovannini, PlanteSorcières, Carole Roussopoulos, Marie Velardi, Nicolas Vermot Petit-Outhenin avec Meret Knobel et Aurélie Strumans, et avec des étudiant·e·x·s de l’EDHEA : Lionore Alves, Marcia Domenjoz, Cosette Faivre, Lorane Jäggi, Yangdöl Giust, Sacha Kaba, Léna Lacrabère, Clémence Marchand, Laura Morier-Genoud, Manuela Stojkovic, Emilie Suchet, Laureline Terrier.