Archives

05.09.2010 — 24.10.2010

 

Lune & Saturne

FRANCO BALAN
Né à Aoste en 1934 où il vit et travaille.

Expositions personnelles

2008 Série de croquis, Teatro Stabile, Gênes.
2007 Anniversaire de ses 50 ans dans le monde du graphisme.
2006 « Un cartellonista a Vezio », Lecco
 « Espressioni multiformi da ieri ad oggi », Botteguccia d’Arte, Aoste
 « Personale di 14 opere su carta », Atelier Arte Alpina, Aoste
 « Opere artistiche di pittura », Maison de Sandre, Aoste
 « Quadri et Serigrafie », NAVA Divisione Digitale, Milan
2004 « Universo Balan », SpazioSteiner, Turin
2003 « Saluti dal Grande », Apsis Gallery, Barcelone
2000 « Les 14 chemins de croix », Aoste
1998 « Génération XX », Rome
1991 Galerie G Ginza, Tokyo


Prix et création d’affiches 1985
Label et balisage du Parc National du Grand Paradis 1978
1er prix du concours graphique de l’ONU 1951
Il est à Varsovie où il travaille avec Tomaszewki, Majewski et Grabowski.
LAURENT POSSA
Né en 1959 à Sierre. Vit et travaille à St-Léonard et la Chaux-de-Fonds.

Par rapport à la question de l’enfance

Faire table rase de ses connaissances, des concepts limités du mental pour tenter de rejoindre un état voisin de celui de l’enfance, où nécessité intérieure rimerait avec plaisir d’enfanter sans idées préconçues et où l’artiste se mettrait au service et à l’écoute de son enfant intérieur.

Se situer pleinement dans l’instant, dans le devenir, dans l’être. Se mettre à l’écoute du monde, se rendre réceptif aux suggestions subtiles des formes et des matériaux, s’ouvrir à l’intuition et aux appels d’un monde au-delà du monde; leur donner corps, rendre l’Un-Visible.

A l’exemple d’un gosse jouant dans sa chambre d’enfant, l’artiste se propose d’aborder chaque chute dans cet état d’esprit de simplicité, de légèreté, de spontanéité... Tâcher de retrouver sa capacité d’émerveillement face à la contemplation de la vie qui coule et qui se crée à chaque instant entre ses mains... Faire et défaire...se récréer... Se Re-Créer... Re-susciter sa joie...Res-susciter !
LES FRERES CRETTAZ
André Crettaz
Né en 1969 à Sierre où il vit et travaille.

André Crettaz nous scotche ! (extrait du texte de Jérôme Meizoz) Au commencement était le scotch. André Crettaz s’en sert depuis quinze ans pour envelopper et lier ses assemblages, per sonnages ou animaux faits d’objets de récupération et de boules de papier froissé : un oiseau rare, un escargot bicorne, une jeune femme dodue, un prêtre ambigu...Un fer à repasser usagé devient la gueule lourde d’un monstre, le manche d’une casserole en formera la queue. (...)

L’univers est trié et simplifié, laissé à l’essentiel, épuré comme dans un rêve ou une vision. L’imaginaire règne en maître. André a beaucoup aimé la bande dessinée, on le voit. A chaque image, j’hésite entre la sidération et le comique.»

Patrick Crettaz
Né en 1972 à Sierre où il vit et travaille

Patrick Crettaz a pour sujet de prédilection le portrait imaginaire, décliné en une multiplicité de visages énigmatiques, essentiellement en noir et blanc. Sa découverte du collage à chaud l’inspirera à créer en volume, toujours à partir de matériel de récupération.

En complicité avec son frère André, il se voit confier différentes décorations d’espaces consacrées à des manifestations musicales (1998-2009), ainsi que la fabrication de nombreux masques destinés au Carnaval de Sierre.
MATHIEU BONVIN
Né en 1973. Vit et travaille à Sion.

Diplômé de l’école des Beaux-arts de Sion en 1996, Mathieu Bonvin termine également une formation à l’école du vitrail. Son goût pour la musique le pousse à ouvrir les portes du Conservatoire pour obtenir un diplôme de violon.

Par une accumulation de notes et de croquis, il tente de s’approcher le plus possible de l’énigme de la condition humaine. En dessinant, il démystifie lieux et gens, se les rendant plus ou moins familiers en s’imprégnant de leurs mystères avec persévérance. Il ose ainsi s’approcher à petits pas de ses visions étranges.

Se jouant des distances et des espaces, il sculpte en profondeur des paysages divers et des figures humaines composées de femmes en particulier. Les couleurs qui l’enchantent sont celles résultant de l’épreuve du temps, mais qui lui résistent: des couleurs fanées, usées, des couleurs qui ont viré et jauni, qui se sont défraîchies au soleil, qui ont bruni et se sont estompées.
NOEL TOYA
Originaire du Nord de la France.

Les humains et leurs attitudes ambiguës le laissent songeur, sentant que le monde n’est qu’une mascarade sans merci et sans répit, une folie dont il ne veut plus faire partie. Lui, veut créer son propre rêve et échapper au cauchemard de la peur et de la domestication. Sans toit ni loi. Fragile, sensible et écorché comme ne peut l’être que l’artiste, Noël Toya nous laisse en suspension dans un vague à l’âme empli de poésie cristalline et de douce nostalgie.

Son univers est extrême et sans concessions, mais sous la glace, le coeur est grand et désireux de partager ses visions, comme un rayon solaire au milieu de la nuit.
 
TABLE RONDE
Samedi 25 septembre / 14h
«Brut, outsider, contemporain... l’enfance revisitée dans l’art»

Invités : Véronique Mauron (historienne d’art et écrivain), Ferme Asile / Gilbert Mazliah, artiste / Jérôme Meizoz, écrivain / Barbara Zbinden, CORAASP / Joseph Farine, Galerie Andata Ritorno / Barbara Waldis, HES SO / Elisabeth Schmidt, prof. ACM

En présence des artistes.
STAGE CRÉATIF
Dimanche 26 septembre / 10h
Avec Gilbert Mazliah

S’adresse aussi bien aux personnes n’ayant plus dessiné depuis l’école qu’à celles ayant une pratique artistique.
CINEMA
Dimanche 26 septembre / 17h
Du dire au faire, au milieu de la mer
De Gilbert Mazliah (2003)
ATELIERS CRÉATIFS
du 4 au 8 octobre
Pour les 5èmes et 6èmes primaires de Martigny avec Franco Balan, Mathieu Bonvin, Rima Ayache et Elisabeth Schmidt.
JOURNÉE MONDIALE DE LA SANTÉ MENTALE
Dimanche 10 octobre
Journée mondiale de la santé mentale avec la CORAASP.
www.coraasp.ch