Ganioz Project Space

Ganioz Project Space (GPS)
Le Manoir de la Ville de Martigny présente un nouvel espace dans ses murs: le Ganioz Project Space (GPS).  [+ LIRE LA SUITE]
Se développant sur les deux salles du rez-de-chaussée, cette initiative s'inscrit dans la mission constante de soutien aux jeunes artistes et contribue à la démarche d'ouverture de l'institution à la scène artistique émergente. À travers des expositions courtes et des évènements ponctuels, ce concept amènera un dynamisme et un élargissement de l'offre culturelle au Manoir, invitant également le public à la découverte de nouveaux champs exploratoires dans le domaine de l'art contemporain.
Le Ganioz Project Space (GPS) est le lauréat de la Bourse ArtPro pour structures et projets expérimentaux 2015 du Canton du Valais.  [+ LIRE LA SUITE]
Cette distinction permettra de poursuivre le dynamisme et l’élargissement de l’offre culturelle dans le domaine de l’art contemporain au Valais.
 
Voir les expositions passées :  2017 | 2016 | 2015
 
 
9 septembre - 8 octobre 2017
Caroline Etter, C.O.R.

Dans le cadre de la Triennale 2017, et en parallèle à l’exposition de Latifa Echakhch au Manoir, le Ganioz Project Space (GPS) invite Caroline Etter. La jeune artiste présente le projet C.O.R. (2016), une installation composée d’une vidéo, d’une installation sonore et de photographies qui aborde la question de la visibilité des minorités. Comment exprimer, par le prisme de l’art, les singularités, les différences, ainsi que les discriminations sociales, ethniques ou politiques rencontrées par certaines communautés ? Comment les représenter ou les faire connaître sans pour autant les stigmatiser ou les dénaturer ? Le travail de Caroline Etter résulte de ces interrogations et s’inscrit dans une réflexion plus générale portant sur la manière dont nos sociétés occidentales traitent de la question migratoire, et notamment de notre rapport à l’altérité et aux discours qui en découlent.

→ Voir les détails

 
20 juillet - 28 octobre 2017
Jonathan Monnay, Lire entre les lignes

Du 20 juillet au 28 octobre 2017, le Ganioz Project Space (GPS) OFF présente Lire entre les lignes, une proposition visuelle pour la montée aux drapeaux du Château de la Bâtiaz. Cette exposition met en lumière la manière dont notre société est construite à partir des images. C’est dans ce sens que l’approche artistique de Jonathan Monnay se déploie, par son utilisation d’éléments visuels provenant d’une vingtaine de journaux valaisans entre 1932 et 1970. À la lecture de chaque drapeau, une interprétation dualiste s’offre au spectateur. La question du langage (image et écrit) peut être approchée soit par sa qualité esthétique, soit par la reconsidération de l’importance de l’image dans la construction des structures les plus profondes d’une société (genre, familial, etc.).

Une société conditionnée par l’image ? Cette question se pose au quotidien.

→ Voir les détails