Nicolas Constantin, Realismo Magico

Ganioz Project Space

 

GPS OFF : La Montée aux drapeaux, Château de la Bâtiaz

Nicolas Constantin, Realismo Magico

 

Exposition du 7 juin au 28 octobre 2018, tous les jours.

Vernissage le 7 juin 2018 à 18h30, en présence de l’artiste. Départ du Baladeur à 18h30 devant le Manoir, apéritif au Château et retour à 20h30.

Pour des raisons techniques, l’exposition Realismo Magico s’est terminée le 31 août 2018.

 

Nicolas Constantin, Mi Vida, de la série Realismo Magico, 2018, impression sur polyester, 300 x 100 cm.

Du 7 juin au 28 octobre 2018, le Ganioz Project Space (GPS) OFF présente Realismo Magico, une proposition visuelle de la montée aux drapeaux du Château de la Bâtiaz, réalisée par Nicolas Constantin, alias Nicko.

 

Nicolas Constantin, alias Nicko, globe-trotter au regard aiguisé, a développé un goût pour un esthétisme aux influences multiples grâce à ses nombreux voyages. C’est durant l’été 2015, lors d’une expédition en Colombie, que la série Realismo Magico voit le jour, d’abord sous la forme de dessins réalisés au stylo dans son carnet de croquis. Les aplats de couleurs vives et lumineuses qui composent chacun des drapeaux ainsi que les imperfections et les tâches de peinture rappellent la bombe aérosol, outil de prédilection de l’artiste. En retravaillant ses dessins et ses graffs par voie digitale, Nicko parvient à ajouter de la texture, des dégradés de couleur et des effets, élargissant ainsi le champ des possibles et permettant une grande flexibilité dans le processus de création. La vivacité des couleurs, l’enchevêtrement de divers éléments à la manière du collage et le recours à une technique picturale hors du sillage des outils conventionnels font écho au pop art.

 

L’influence d’un art précolombien transparaît sur les quatre drapeaux, notamment par une ornementation riche qui semble dérivée de la technique du tissage, des rythmes équilibrés et des arrangements géométriques subtils. Les personnages à la silhouette trapue, aux traits de visage larges, aux parures de tête opulentes et aux nombreux bijoux semblent tout droit sortis d’un panthéon d’êtres fantastiques et surnaturels. La végétation abondante et verdoyante reflète le tropicalisme d’une nature effrénée. Les quatre drapeaux embarquent le promeneur arpentant le chemin sinueux menant au Château de la Bâtiaz dans un voyage à travers l’Amérique latine sur fond de cumbia entraînante.

 

Né à Sion en 1983, Nicolas Constantin est diplômé de l’École cantonale d'art du Valais en Arts Graphiques et Design. Il vit à Genève, où il possède également son atelier. Nicko s’adonne depuis de nombreuses années au graff et est régulièrement mandaté pour la réalisation de fresques. Il a su combiner sa passion pour cet art urbain avec son travail de graphiste et propose des créations où se mêlent harmonieusement des couleurs de peinture aérosol, des contours précis et des structures graphiques. → www.nicko.ch