Inde

Jivya Soma Mashe

Né en 1934 dans le Maharashtra

 

Jivya Soma Mashe et sa femme
Maharashtra, Inde, 2012
Photo T. Venkanna

Jivya Soma Mashe est né dans la tribu warli à seulement 200 kilomètres au nord de Mumbai. L’histoire de Jivya Soma Mashe est singulière. Abandonné par sa famille dès son plus jeune âge, il s’enferme dans un mutisme total. Son unique façon de s’exprimer est le dessin. Cette pratique quotidienne d’un art jusqu’alors exclusivement éphémère et pratiqué aux seules occasions des rites warli, attire l’attention des premiers émissaires du gouvernement, chargés de conserver et promouvoir l’art des Warli. Son talent est très vite remarqué au niveau national. Il reçoit dès 1976 les plus importantes récompenses artistiques du pays.

 

Jivya Soma Mashe, Filet de pêche, 2016,
acrylique et bouse de vache sur toile 157x144 cm
Collection privée, Paris

De cette période de repli sur lui-même, Jivya Soma Mashe semble avoir conservé un imaginaire et surtout une sensibilité exceptionnelle. Lorsqu’on regarde attentivement les peintures de Jivya Soma Mashe, on est particulièrement frappé par le mouvement, la qualité du détail, la légèreté et, dans un même temps, la précision du trait. L’hésitation n’existe pas dans l’oeuvre de Jivya Soma Mashe. L’artiste va directement à l’essentiel, tant dans le dessin que dans la composition, avec la simplicité de l’évidence, de l’ingénu, du naturel. Chaque détail de ses peintures en est le témoignage. Le trait, la ligne et les points foisonnent, fourmillent sur la toile, vibrent et s’agencent au gré de compositions habiles qui, elles-mêmes, renforcent la vibration de l’ensemble. Le détail et la composition générale de l’oeuvre sont, l’un et l’autre, au service du mouvement.

 

« Il y a les êtres humains, les oiseaux, les animaux, les insectes, etc. Jour et nuit, il y a du mouvement. La vie est mouvement. » Par ces propos, Jivya Soma Mashe, décrit le sentiment profond qui anime l’âme warli.

 

Exposition sélective :

1985 – Gallery Chemould Mumbai, Tribal Paintings and Legends

1989 – Centre Pompidou Paris, Magiciens de la terre

1998 – Craft Museum New Delhi, Other Masters

2003 – Kunst Palast Museum Düsseldorf, Richard Long - Jivya Soma Mashe

2009 – Prince Claus Award, Amsterdam

2010 – Musée du quai Branly Paris, Autres maîtres de l'Inde

2011 – Galerie du jour agnès b., Paris, (M)other India

2012 – Fondation Cartier Paris, Histoires de voir

2013 – Museo Reina Sofia Madrid, Formas Biograficas

2014 – Trente ans de la Fondation Cartier, Mémoires Vives

2015 – BOZAR Palais des Beaux-Arts Bruxelles, Chinese Utopia Revisited

2016 – Triennale de Milan