Archives

25.04.2010 — 16.05.2010

 

Abstraction / Figuration

Exposition collective

 

 

Janine Faisant-Devayes 1946-2005

Janine Faisant-DevayesAprès un apprentissage de photographe chez Monsieur Roger Dorsaz, à Martigny, elle obtient un certificat de capacité en 1965. Puis, elle travaillera deux ans pour l’agence de publicité Venetz-Oswald Ruppen ainsi que chez Monsieur Marc Lorson, photographe à Fribourg.

De 4 à 40 ans, elle pratique la danse classique, dont 10 ans dans la compagnie de Madame Valentine Kouznetzoff, à Genève.

De 1988 à 1991 cours de créativité du peintre Gilbert Mazliah et cours de dessin académique à l’Ecole des Art Décoratifs, à Genève.

Elle se consacre à la peinture de 1989 à 2004.

Un article paru dans le Confédéré, le 27 août 1993, dépeint avec beaucoup de sensibilité le travail de Janine Faisant-Devayes :

« Il faut regarder les tableaux de Janine Faisant avec les yeux du coeur. Les amateurs de peinture cérébrale n’y trouveront pas leur compte et ils chercheront inutilement des messages cachés.

Janine Faisant ne veut pas ennuyer le spectateur avec des propos trop savants, mais plutôt le distraire, le charmer, lui faire oublier les problèmes du quotidien. D’ailleurs, on ne trouvera guère de traces, dans ses toiles, des préoccupations de l’artiste elle-même ; au contraire, plus noires seront ses angoisses et plus lumineuse sera sa palette. A part le fait d’être facilement accessible, la peinture de Janine Faisant se caractérise par une absolue sincérité.

Elle ne se soucie aucunement de s’inscrire dans une école ou un courant à la mode. Elle peint uniquement, et avec passion, ce que lui offre son imagination.

D’une vue d’ensemble de l’oeuvre, deux thèmes principaux se dégagent avec force. L’artiste a pratiqué la danse classique pendant plus de trente ans; beaucoup de ses personnages empruntent à cet art leur grâce et leurs attitudes. Le monde animal, mais surtout les chats, constituent la seconde source d’inspiration majeure. De ces deux obsessions, on peut souhaiter que l’artiste n’en guérisse jamais. »

 

Expositions personnelles

    / 1991 et 1992 Galerie Les Jargilières, Ferney-Voltaire, France
    / 1993 Galerie La Grande Fontaine, Sion
    / 1995 Caveau de Chamoson
    / 1997 Jipek’a, Genève
    / 1998 La Préfecture, Grugnay- Chamoson
    / 1999 Galerie El Monte, Huelva, Espagne
    / 2001 La Bergerie du Cervin, Montana-Vermala
    / 2001 Château de Villa, Sierre

 

www.faisant-devayes.ch



Jean-Pierre Béguelin 1951

Peintre autodidacte, Jean Pierre Béguelin habite et travaille à Tramelan. Il est membre depuis 1997 de la SPSJ (Société des Peintres et Sculpteurs Jurassiens)

Passionné par l’aquarelle : pour être en mesure de s’exprimer pleinement en jouant avec les effets de lumière et la transparence de l’eau, il en maîtrise parfaitement la technique.

Toujours avide de perfectionner son art, il effectue de nombreux séjours avec des peintres réputés à Saint-Rémy de Provence, dans le Lubéron, en Toscane et au Tessin.

Jean-Pierre Béguelin Petit à petit, pas à pas, la peinture figurative a fait place à des travaux plus épurés, moins détaillés, mais ayant toujours pour base des éléments de la nature qu’il ressent avec ses propres vibrations et émotions. Maintenant encore, il continue une recherche picturale plus approfondie dans la construction de ses oeuvres.

En plus de l’aquarelle qu’il affectionne particulièrement, une autre technique non moins passionnante est venue compléter et enrichir sa palette : l’acryl sur toile (effectuée à la spatule), pour créer des formats de dimension plus grands, défi intéressant et pleinement réussi.

Après plusieurs années de travaux, croquis, esquisses, essais, une première exposition voit le jour en 1989 à Tramelan dans les locaux d’un institut bancaire régional fraîchement rénové. Au vu de ce premier succès rencontré, une trentaine d’expositions personnelles suivront, dont les principales se sont déroulées dans les galeries de St-Luc, Sierre, Genève, Neuchâtel, Bienne, La Neuveville, Delémont, St-Ursanne et Tramelan.

Participations également à une quinzaine d’expositions collectives dans les cantons du Jura, Berne, Vaud et Argovie.

Partir d’un fragment d’une roche, d’une vieille souche, d’un plan d’eau, le contempler, lui rendre vie sous une autre forme, le transformer, transcrire ses émotions et son imagination autant sur papier que sur toile, voilà les éléments qui conduisent cet artiste à créer sans cesse et à nous faire partager avec bonheur, ses moments magiques de rêves vers de nouveaux horizons visant à l’abstraction.

Michel Favre, Tramelan


www.jpbeguelin.ch



János Németh 1936

Németh, un artiste peintre qui compte à son actif de nombreuses et prestigieuses expositions notamment à Bâle et à Zürich où il a conduit une belle carrière dans le domaine artistique et en Hongrie, son pays d’origine, où plusieurs musées, dont le musée Vasarely à Budapest lui ont offert leurs cimaises.

Né en Hongrie en 1936, établi en Suisse depuis 1956, pays dont il obtient la citoyenneté à 1972, János Németh bénéficie d’une formation suivie dans les plus grandes académies d’art de Budapest et de Zürich. Parallèlement à son activité picturale personnelle, il travaille dans le domaine du dessin industriel, de la restauration d’art et signe les décors du théâtre de Bâle pendant de nombreuses années.

János NémethAujourd’hui, il vit à Viège, cité de sa compagne, et poursuit son activité artistique et le cycle des expositions tant en Suisse qu’à l’étranger, seul ou en collectif. Il vient d’entrer au musée cantonal valaisan en offrant deux oeuvres qui complèteront la collection d’art moderne que réunit l’institution.

La peinture de János Németh réunit une palette extraordinaire d’émotions exprimées par la couleur.

L’artiste qui dialogue avec sa toile transcrit ses bonheurs, ses doutes, ses colères, sa mélancolie et ses jubilations dans un foisonnement de rouge, de bleu, de jaune, de vert, d’éclairs ou de légèreté. Pour lui, le seul vecteur de la peinture c’est la couleur, même s’il exprime aussi ses émotions intenses au crayon. La valeur des tons varie, modifie le message. Bleu et vert peuvent se fondre en un gris qui vire au rouge.

János Németh laisse libre cours à son imagination, à son âme d’enfant. Il n’explique pas. Il joue avec la lumière, les vibrations, les illusions. Les experts lui reconnaissent « une belle sensibilité et beaucoup de talent », les amateurs se laissent emporter par une peinture qui ouvre les sens.

Liliane Varone

 

Expositions - sélection

    / 1964 Katakombe, Bâle
    / 1966 Weihnachtsaustellungen, Kunsthalle, Bâle
    / 1971 Grafikmesse 71, Zürich
    / 1986 Galerie Atrium, Bâle
    / 1990 Mail Art exhibition, Cork summer Festival, Irelande
    / 1990 - 1991 Vasarely Museum, Budapest
    / 1994 " Gegenwart Kunst aus Ungarn und der Schweiz ", Visualart, Berne
    / 1995 Galerie No 5, Budapest
    / 1996 " La nature de l’individualité ", Gsamba, Bâle
    / 2007 Label’art, Kunstverein Oberwallis, Brig
    / 2010 Explosions lyriques en Suisse 1950-65, Musée d’Art du Valais, Sion